Question au Syndicat Mixte Départemental d’Électricité des Vosges (SMDEV)

Le Syndicat Mixte Départemental d’Électricité des Vosges (SMDEV) affirme un peu partout et notamment dans des courriers envoyés aux Maires des communes vosgiennes qu’il est propriétaire des compteurs électriques, et que par conséquent les communes n’ont plus le droit de délibérer sur leur refus de les voir remplacer par des compteurs communicants Linky.

Cette affirmation n’est étayée par aucun document ou texte de lois qui seraient de nature à la confirmer. Les textes auxquels nous avons eu accès, statuts du SMDEV, arrêtés Préfectoraux etc, n’abordent nulle part et à aucun moment cette question du transfert de propriété des compteurs vers le Syndicat. Il est possible que quelque-chose nous ai échappé, et dans ce cas, nous demandons au SMDEV de produire les éléments probants justifiant son affirmation.

La production de ces preuves est un impératif démocratique, le SMDEV est censé représenter et défendre l’intérêt des communes adhérentes, il n’est pas missionné pour être le poisson pilote d’ENEDIS et l’assister dans l’installation à marche forcée du compteur Linky, contre l’intérêt des communes et des usagers.

Une réponse diligente du SMDEV est par conséquent attendue.

2 réflexions au sujet de « Question au Syndicat Mixte Départemental d’Électricité des Vosges (SMDEV) »

  1. Les compteurs linky installés pas INEDIS ex EDF a un but: savoir comment et quand vous consommer pour adapter la production à la consommation, sachez que tout kw produit non consommé est perdu, que les centrales électrique à énergie fossile et même nucléaire on un rendement de 33% ce qui veut dire que pour produire 1 kw on en mets 2 dans la nature, ou est pour vous la COP 21 et les autres?.
    Sachez aussi quand cas de forte demande, si les centrales ne remettent en production rapidement c’est le burn-out, car les centrales thermique (dont c’est la majeur partie de la production Française) ne redémarrent pas en production en quelques secondes, d’où la nécessité de savoir comment et quand les il faut les remettre en puissance..
    EDF n’en a rien a faire de votre mode de vie, ce n’est pas big brother, question atteinte à la vie privé, vous êtes plus « fliqué » avec votre portable, votre ordinateur, cela beaucoup ne le savent pas
    De plus la transmission par CPL des données par votre compteur ne sont pas plus dangereuses que l’utilisation de votre téléphone portable, que les connections wifi de votre maison, le piratage de ces compteurs n’est pas plus dangereux que celui de votre téléphone portable ou de votre ordinateur.
    Je ne suis pas un pro Linky, pas plus employé EDF, INEDIS maintenant, c’est sûre que je n’apporte pas d’eau à votre moulin de part mon commentaire, mais je tiens à remettre les choses dans l’ordre, surtout dire aussi que ce compteur n’est pas aussi dangereux que vous le dites.
    Je vous souhaite une bonne lecture, et peut être vous apporterez la contradiction à mes propos.

    • D’accord avec vous quand vous dites que le WIFI, le portable et l’ordi comportent aussi des risques. Et justement, j’applique le principe de précaution : mes connections sont filaires, je ne dors pas avec mon portable et la plupart du temps, il est posé à quelques mètres, rarement dans ma poche, même si personnellement je ne crois pas trop en la nuisance des ondes électro-magnétiques, vues les puissances en jeu.

      Concernant ma vie privée, je la protège en me passant de ces réseaux sociaux qui nous espionnent en permanence et j’ai choisi un téléphone portable qui ne sait que téléphoner.

      Pourtant, j’applique pour moi le principe de précaution. Et je revendique la liberté de pouvoir le faire. C’est ce qui me motive le plus dans le refus de Linky, c’est justement ce mot qui figure en première place dans la devise nationale.

      J’entends bien votre argument écologique : pas un seul kw gaspillé. Sauf qu’il ne repose sur rien. Enedis a largement les moyens d’anticiper les demandes de puissance, et de les ajuster en temps réel, en compilant les données envoyées par les quelques dizaines centrales de production. Il l’a toujours fait, depuis des années, je ne me souviens pas d’un effondrement du réseau dans les 40 dernières années ! C’est nettement plus rapide et plus efficace que la compilation des données de millions de compteurs individuels. Et puis un kw produit en trop, est revendu à d’autres pays via l’inter-connection des réseaux. Enfin, si vous voulez être écologique, pourquoi défendez vous le remplacement de compteurs qui fonctionnent correctement depuis des décennies, par d’autres dont la durée de vie sera courte, comme de nombreux objets électroniques actuels ?

      Pour finir, je vous invite à consulter l’article « Que Choisir » d’octobre 2017 qui pointe des dysfonctionnement dont se plaignent 26% des ménages installés : perturbations de l’électronique de commande des objets d’électro-ménagers, intolérance aux dépassements ponctuels de puissance, entraînant des coupures intempestives etc… Et Enedis qui laisse les consommateurs lésés en rase campagne : nous sommes des clients captifs donc non respectables !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *